Brigade
de
Montbenon
Groupe scout de la région lausannoise

Camp itinérant de la troupe Perceval

Publié le mardi 25 août 2015 à 20:57 par Martin-pêcheur dans Activités.

Il est 5h45 lorsque les éclaireurs de la troupe Perceval se retrouvent dans le hall d’entrée de la gare de Lausanne. Les yeux sont encore mi-clos mais leur motivation reste entière.

Finalement arrivés à Domodossola, ils prennent la direction de Malesco, chaussures de marche aux pieds.

Les marcheurs arrivent aux alentours de 17h, fatigués mais émerveillés par les paysages aperçus tout au long de la journée. Après un copieux repas et une courte veillée les éclaireurs vont se coucher épuisés par cette longue journée.  Le lendemain, le réveil est difficile, mais l’aventure continue. La seconde marche étant la plus longue, les éclaireurs partent à l’arrivée des premières lueurs du jour.

Aujourd’hui, c’est une magnifique marche dans les Alpes italiennes, entourés d’une végétation luxuriante et de vieux villages alpins, qui attend nos courageux éclaireurs. Ils bénéficient au long du parcours d’un panorama sublime sur la vallée qu’ils surplombent.

Arrivée à Falmenta, fatigués par la marche et l’orage inattendu, la troupe passe la nuit  dans la cour couverte de la mairie, généreusement prêtée par le maire en personne.

C’est par un radieux soleil que la troupe se remet en marche le jour d’après pour atteindre Cannobio. Aux alentours de midi, les éclaireurs profitent d’un bon repas au bord du lac avant de prendre un bateau afin de traverser celui-ci.

Une fois arrivés à bon port, la marche recommence. C’est quelques 700 mètres de dénivelés que les éclaireurs ont bravement gravis afin d’arriver au barrage du Lago d’Elio. La troupe passe la nuit à la belle étoile après une veillée en chansons au coin du feu.

Le lendemain matin, après un petit-déjeuner copieux, la troupe prend la direction d’un petit village portuaire du lac de Locarno. Après une longue descente le long d’un chemin sinueux, la troupe parvient à Ranzo sous un soleil de plomb, où elle embarque directement pour Locarno. Arrivés en ville, ils prennent  un bus à destination du village de Maggia, situé à proximité du terrain de camp, où un festin constitué d’une grande brochette de poulets braisés ainsi que plats majestueux les attendent.

La vie de camp habituelle peut donc finalement commencer, rythmée par ses multiples activités et heures de sport réparties au long de la journée.  Les traditions également, permettent de plonger les éclaireurs dans l’univers magique que connaît chaque scout qui a déjà vécu l’expérience d’un camp d’été.  Après 4 jours intenses sur le terrain, la troupe lève le camp et après le traditionnel sport de fin de camp, les éclaireurs montent dans un train pour Lausanne, où leur famille et leurs foyers les attendent.

(Lien pour les photos du camp d’été)

 

Mots-clés :